Top banner
Top banner
Top banner
USA : Un procès contre le leader de la e-cig (Blu cigs)….

USA : Un procès contre le leader de la e-cig (Blu cigs)….

Cette semaine en Californie (USA), un homme a lancé des poursuites contre « Lorillard » (distributeur des marques de tabac « Newport », « Old Gold », « Maverick ») qui possède la marque « Blu-cigs » trés réputée outre atlantique. Il prétend que Lorillard aurait présenté sa marque « Blu-cigs » de façon malhonnête en affirmant qu’elle était une alternative plus sûre au tabac et surtout moins nocive. Le demandeur, Larry Diek aurait donc déposé une plainte de 50 pages à la Cour supérieure du comté d’Orange, il affirme qu’il n’aurait jamais commencé la vape avec la marque « Blu-cigs » si il avait su la vérité sur les effets secondaires potentiels.  Avec toute la désinformation ambiante, Diek est persuadé que les e-cigarettes contiennent « un mélange de produits chimiques et trés toxiques pour les cellules humaines » et il accuse Blu de présenter ses produits comme totalement « sûr » et « sain« .


DES ETUDES CONTRE LA E-CIGARETTE EN GUISE DE PREUVE


Larry Diek a donc souligné plusieurs études dans le procès en mettant l’accent sur les recherches de l’Université Riverside en Californie. Cette fameuse étude avait révélé que la vaporisation de e-liquide contenait de petites particules de métaux toxiques. Evidemment depuis, de trés nombreuses études ont précisé que la e-cigarette était bien moins nocive que le tabac et qu’il n’y avait pas de vapotage passif, il a même été prouvé que la vapeur absorbée en elle même était bien moins nocive que la fumée rejetée et passive de la cigarette.


BLU SE DÉFEND : « PAS MOINS NOCIF MAIS PLUS SÛR »


Quant à  Blu, ils se défendent en prétendant qu’ils n’ont jamais annoncé que leur produit était « moins nocif que le tabac » mais que c’était une alternative « plus sûre« . Cela rend ce procés un peu rocambolesque et on en vient à se demander si tout cela n’est pas uniquement une affaire d’argent. Malheureusement M. Diek n’est pas un cas rare et isolé, Le CDC des Etats-Unis met constamment en avant des informations avertissant des méfaits de la e-cigarette et beaucoup de gens commencent à craindre que la vape ne soit réellement dangereuse. Tout le monde ignore la science et préfère écouter les sermons des médias et ce complot qui fait constamment régner la peur afin de pousser à la consommation.

Si la e-cigarette était si dangereuse que le tabac, nul doute que la FDA aurait déjà pris des mesures afin d’écraser rapidement le mouvement avant même qu’il ne démarre. Au lieu de cela, ils ont lâché du lest sur les propositions réglementaires à plusieurs reprises et ne semblent pas en mesure de prendre une décision dans un sens ou dans l’autre.


BLU E-CIG : UNE MARQUE QUI RESTE AFFILIÉE AUX GÉANTS DU TABAC


On constatera tout de même que M. Diek s’est attaqué à une marque de e-cigarette qui appartient a un géant du tabac Américain, Blu n’est autre que le « Jai » à l’américaine Alors doit on monter au créneau au titre que cela attaque la vape ? Ou doit on laisser faire car cela attaque une marque appartenant aux géants du tabac ? Pas évident… Pensez vous que nous allons voir plus de procès de ce type dans l’avenir ? M. Larry Diek a t’il une chance de gagner son procès face à Blu e-cigs ? Affaire à suivre….

Sources : Site de Lorillard Blu cigs – Churnmag

 

 

 

 

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef de Vapoteurs.net, le site de référence sur l'actualité de la vape. Engagé dans le monde de la vape depuis 2014, je travaille chaque jour pour que tous les vapoteurs et les fumeurs soient informés.

1 Commentaire

  1. Stephane Piriou

    Larry va perdre le procès. Dans ce cas, il n’est plus question d’avancer des arguments sensationnalistes sans avancer des preuves tangibles à la barre. A moins que Lorillard ne décide de saboter l’image de l’ecig en allant vers un accord à l’amiable, la vérité sera établie et cela se retournera contre les détracteurs de l’ecig.

Laisser une réponse