VAPE A VET : Un projet aide les militaires à en finir avec le tabac !

VAPE A VET : Un projet aide les militaires à en finir avec le tabac !

C’est en parlant avec des militaires anciens combattants sur leur préparation à la réinsertion sur le marché du travail que Will Cohen a remarqué une odeur qui  pourrait être problématique aux yeux des employeurs potentiels : L’odeur de cigarette.

art.soldiersmoke.gi«Je remarque que beaucoup d’entre eux fumaient et fument encore !« , a déclaré Cohen, qui travaille avec la ville de Phoenix (Arizona) en tant que spécialiste dans la réinsertion professionnelle des anciens combattants. D’ailleurs les anciens combattants lui ont affirmé  «Que le fait de fumer avant une interview peut s’avérer dommageable, l’odeur de cigarette pouvant être très désagréable« .

Les interviews ont d’ailleurs motivé Cohen à lancer par la suite le projet associatif « Vape à Vet« . Ce projet a même été représenté dans la campagne d’affichage de l’événement « Vaping the Coast« . Lancé en Juillet 2013, le projet fournit des kits de démarrage et  du soutien aux militaires en activité et anciens combattants afin de les aider à arrêter de fumer. En plus de cela, il leur a été fourni une bouteille de e-liquide prêt à vaper (BRV) afin que chacun puisse avoir un arôme qui lui convient.

BRV a été fondée dans le but de financer le projet « Vape Vet« , Chaque bouteille de e-liquide qui est vendue permet de financer l’effort afin d’aider les anciens combattants à rester loin de la cigarette. Egalement -f31ddfbd3b90ba8fcela a permis de financer la campagne d’affichage proposée lors de l’événement « Vapingt the Coast« .

Les statistiques montrent que les anciens combattants sont plus susceptibles de fumer que les autres. Le CDC a d’ailleurs proposé des statistiques qui montrent que 36% des hommes, anciens combattants aux États-Unis âgés entre 45 et 54 ans sont fumeurs. Si l’on prend les mêmes statistiques pour les personnes qui ne sont pas anciens combattants on retombe à 24% de fumeurs.

??????????????????Cohen a déclaré que le projet avait commencé « sur une simple base de don » avec des collectes de fonds internes, mais que l’investissement de BRV avait permis d’injecter des fonds et de fournir plus de 1 500 kits de démarrage à destination des anciens combattants. Pour lui, le plus grand défi reste de convaincre les anciens combattants de passer du tabac à la e-cigarette.

Cohen a déclaré que le projet prévoit de donner aux anciens combattants les outils nécessaires à l’arrêt du tabac : « Ils remplissent un court formulaire de demande, fournissent une preuve de service et nous leur envoyons un kit« . « Celui ci est absolument gratuit. nous espèrons seulement en retour qu’ils réussissent la transition entre le tabac et cette alternative plus sûre qu’est la e-cigarette »

Source : www.al.com

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Véritable passionné de vape depuis de nombreuses années, j'ai rejoint la rédaction dés sa création. Aujourd'hui je m'occupe principalement des revues, tutoriels et des offres d'emplois.

Laisser une réponse