Top banner
Top banner
Top banner
Top banner
VAPEXPO : Debrief de la 10éme édition du salon international de l’e-cigarette.

VAPEXPO : Debrief de la 10éme édition du salon international de l’e-cigarette.

C’est un cap que vient de passer Vapexpo ! En effet, la 10ème édition de ce célèbre salon international de l’e-cigarette vient de se terminer après trois jours de plaisir et de rencontres en tout genre. Evidemment, la rédaction de Vapoteurs.net était sur place pour couvrir l’événement et vous le présenter de l’intérieur. C’est donc avec grand plaisir que nous vous proposons un grand débriefing sur cette édition 2018 du Vapexpo qui avait lieu à Paris-Nord Villepinte. Comment était l’organisation ? Y’a t’il eu une grosse fréquentation ? Quelle était l’ambiance de ce salon ?

 


VAPEXPO 2018 : DE L’AIR, DE L’ESPACE… BIENVENUE A PARIS-NORD VILLEPINTE !


Pour cette 10ème édition, l’équipe de Vapexpo voulait faire un grand coup ! Après de nombreuses années d’occupation à la Grande Halle de la Villette, c’est le célèbre Parc des expositions de Paris-Nord Villepinte qui a été choisi pour accueillir l’événement. Ce lieu gigantesque accueille chaque année d’énormes événements comme la Japan Expo ou encore le salon du cheval, autant dire que le pari était ambitieux mais risqué ! 
Sans réelle surprise, nous nous sommes retrouvé dans un bâtiment spacieux et plutôt bien aéré,  il faut dire que le Parc des expositions Villepinte est parfaitement adapté à un salon dédié au vapotage. 

Proche de l’aéroport du Bourget et de Roissy Charles de Gaulle, ce choix était pratique pour les visiteurs arrivant en avion, il l’était beaucoup moins pour tout ceux qui avaient opté pour le train. Si le Parc des expositions de Villepinte est bien desservi par les transports en commun (RER B, Bus), le voyage depuis la capitale n’est pas des plus courts. Pour se loger à coté du Vapexpo, l’option la plus simple était de s’installer dans la zone hôtelière de l’aéroport située à quelques kilomètres (un inconvénient car ces hôtels sont très fréquentés par les voyageurs qui arrivent ou repartent en avion). 

Pourtant le choix du Parc des Expositions Villepinte est gagnant car il a permis aux visiteurs du Vapexpo de profiter du salon en toute tranquillité sans être agressé par la chaleur, une brume épaisse ou encore un manque de place.  


RETOUR SUR L’ORGANISATION DU VAPEXPO PARIS 2018


Si un doute avait pu s’installer quant au choix de cette nouvelle localisation, force est de constater que l’organisation de cette édition 2018 était au rendez-vous. Comme toujours les premières heures ont été compliquées et il a fallu faire face à l’engouement habituel qu’engendre le Vapexpo dans la file d’attente. Globlament, l’attente semblait moins importante que sur les précédentes éditions preuve que l’équipe du Vapexpo s’est organisé en conséquence.

Après avoir patienté pour rentrer dans le parc des expositions de Villepinte et avoir subi le classique contrôle de sécurité, nous avons été accueillis par des hôtes et hôtesses agréables qui vérifiaient les billets. Comme sur chaque édition, des sacs contenant de la publicité , des petits samples et un guide du salon attendaient les visiteurs. 

Si la Grande Halle de la Villette manquait souvent d’espace, ce ne fut clairement pas le cas à Villepinte. Malgré une première journée avec une forte affluence nous avons clairement eu cette impression d’avoir des allées totalement désertées (Voir la vidéo). Beaucoup d’espace ? Trop d’espace ? Chacun se fera un avis mais il faut dire que pour les visiteurs ce fut une chose vraiment agréable de ne pas avoir à se marcher dessus. 

Un énorme salon bien quadrillé et bien organisé, c’est clairement l’impression que la 10ème édition de Vapexpo nous a laissé. De très nombreux stands, un « corner des nouveaux » grâce auquel les nouveaux entrants du marché ont pu être mis en avant, une « galerie des moddeurs » toujours aussi impressionnante et un « plateau TV » abrité par une structure « Tour Eiffel » design et originale, il faut le dire il y’avait de quoi faire durant ce salon !

A propos des commodités, tout le nécessaire était disponible sur place du vestiaire en passant par l’espace Lounge ou encore le lieu de stockage pour les professionnels ! Si beaucoup d’exposants proposaient des rafraîchissements, les organisateurs avaient installé plusieurs espaces de restauration (sushis, sandwich..) pour le public avec des tables et des chaises, à l’extérieur les incontournables food trucks étaient présents et il y’avait de la place pour s’installer… Comme lors des précédentes éditions, il était même possible de se faire couper les cheveux ou la barbe dans un stand dédié.


TROIS JOURS DE SALON, UNE AFFLUENCE IMPORTANTE CHEZ LES PROFESSIONNELS !


Le changement de localisation du Vapexpo rend difficile notre analyse de l’affluence même si il semble que les journées professionnels ont apportés plus de visiteurs que la journée « grand public ». 

Pour cette 10ème édition, les organisateurs de Vapexpo ont misé sur un salon de trois jours avec une journée « grand public » et deux jours dédiés aux professionnels. Malgré la directive Européenne sur le tabac, le salon a une nouvelle fois ouvert ses portes au grand public qui a pu profiter des nouveautés, de l’ambiance, des conférences et des nombreuses innovations. Contrairement aux derniers salons à la Grande Halle de la Villette il n’est pas possible de dire que celui ci était « bondé », certains stands comme celui de « myblu », de « Twelve Monkeys » ou encore de « Grossiste Francochine » ont été pris d’assaut pendant trois jours alors que d’autres situés au fond du hall n’ont vu que peu de visiteurs. 

Comme toujours en arrivant à un Vapexpo, on ne sais jamais vraiment à quoi s’attendre et pour cette édition les exposants ont une fois de plus proposés de très belles choses ! On retiendra myblu, Green Vapes, Bordo2, Flavour Power, Vincent dans les vapes, Levest, V’ape qui proposaient des stands impressionnants tant au niveau des dimensions qu’au niveau des univers graphiques abordés. Certains autres ont su attirer l’attention comme « La mécanique des fluides » qui à remporté le prix du « meilleur stand » avec son style « US Army » à la sauce seconde guerre mondiale, Liquidarom avec son bar et ses bornes de jeux d’arcades ou encore LCA avec ses paillotes (on aura pu se croire à la plage).

Convivialité et professionnalisme, c’est vraiment ce que l’on a envie de retenir de cette 10ème édition si particulière. Un salon ou les visiteurs ont pu faire des découvertes mais surtout un salon ou les professionnels ont pu travailler de façon sereine. Petit bémol, on regrettera la présence trop importante de musique sur les stands créant une ambiance sonore désagréable, il reste toutefois bon de noter que cela s’est atténué au fil des jours. 

Le premier jour étant ouvert au grand public, l’ambiance était assez festive et tous les vapoteurs ont pu se retrouver sur cet événement annuel. La plupart des exposants semblaient heureux de montrer leurs nouveautés et de faire tester les nouveaux e-liquides. Cette journée était également l’occasion pour le grand public de partager et d’échanger avec les professionnels présents. Le LFEL proposait comme toujours de la sensibilisation et les associations étaient également présentes pour traiter de sujets importants autour de la vape.  Nous avons pu croiser de nombreux reviewers et personnalités de la vape (Todd, Nuke Vapes…) présents pour l’occasion. Cette première journée a également été l’occasion pour les professionnels de tester leur notoriété.

Les deux jours suivant étant réservés  aux professionnels, on s’attend en général à une petite accalmie mais ce ne fut pas le cas malgré une entrée cette fois payante. Au vu de la fréquentation, nous pensons clairement que le Vapexpo est un salon qui devient de plus en plus B2B et de moins en moins B2C. Pour notre part, nous avons pris le temps de discuter avec les nombreux exposants afin d’avoir un ressenti sur cette 10ème édition. 


TOUJOURS BEAUCOUP D’E-LIQUIDES MAIS EGALEMENT DU MATERIEL !


Pour cette nouvelle édition on reste en quelque sorte sur les bases de l’édition 2017 avec certes des fabricants d’e-liquides mais également beaucoup de fabricants de matériel et de grossistes. Les plus grandes marques françaises d’e-liquides étaient évidemment présentes (Vincent dans les vapes, Flavour Power, Green Vapes, Bordo2 , Roykin, Liquidarom…) tout comme certains leaders du marché étrangers (Twelve Monkeys, Sunny Smokers, Vampire Vape, T-Juice…). Mais cette fois, il fallait également compter sur les fabricants de matériels présents en nombre (blu, Vype, Innokin, Eleaf, Dotmod, SxMini…) et sur la fameuse galerie des modeurs. 

Mais alors quelles étaient les bonnes surprises de ce Vapexpo ?

Coté e-liquides nous retenons  :

– Les e-liquides « tabac » à base d’infusion de chez « Terroir et Vapeur » 
– La nouvelle gamme « Les déglingos » de chez Bordo2
– Les nouveautés de chez Vincent dans les Vapes (Cirkus)
– Les nouveaux jus de chez V’ape dont le Macapink et le Pachy Cola
– La présence de nombreux e-liquides à la CBD
– Les e-liquides au sel de nicotine

Évidemment cette liste est loin d’être exhaustive et ce que l’on peut dire avec certitude, c’est qu’il y’en avait pour tout le monde !

Coté matériel nous retenons :

– La nouvelle « myblu » avec son système capsule
– La nouvelle E-Pen 3 de Vype
– Les magnifiques boxs « Sx Mini » que chacun aura pu apprécier
– Le matériel de chez Pipeline France
– Le clearomiseur jetable « Preco Tank » par Vzone (présenté par Grossiste Francochine)
– Le très grand choix de matériel proposé par les fabricants chinois.


LA VIDEO EN DIRECT DU VAPEXPO (25 MINUTES)



NOTRE GALERIE PHOTO SOUVENIR DU VAPEXPO VILLEPINTE 2018



CONCLUSION SUR CETTE EDITION DE VAPEXPO VILLEPINTE


Une 10ème édition avec de l’ambition qui est au final une réussite.  Voici comment on peut résumer ce dernier Vapexpo qui était clairement orienté pour les professionnels. D’année en année l’organisation se peaufine et s’améliore pour en arriver à proposer un événement sérieux et devenu essentiel pour le secteur de la vape en France. A voir si l’année prochaine, Vapexpo retournera à Paris-Nord Villepinte ou préférera revenir à la Grande Halle de la Villette peut-être plus propice pour ce type de fréquentation. 

Si vous en voulez encore plus, rendez vous le mois prochain à Las Vegas aux Etats-Unis ! Pour ceux qui préfèrent attendre, on se retrouvera à Nantes les 9, 10 et 11 mars 2019 au Grand Palais.

Pour en savoir plus sur le Vapexpo, rendez vous sur le site officiel ou sur la page facebook officielle.

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Précédent : INFO BATCH : Nautilus 2S (Aspire)
Suivant : REVUE / TEST : L’Ouvreuse (Gamme Black Cirkus Originaux) par Cirkus

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef de Vapoteurs.net, le site de référence sur l'actualité de la vape. Engagé dans le monde de la vape depuis 2014, je travaille chaque jour pour que tous les vapoteurs et les fumeurs soient informés.

3 Commentaires

  1. namichel

    Côté matériel vous retenez l’entrée fracassante de MyBlu, Vype Marlboro clic et Winston Light.
    Il n’y a pas comme un problème là ?
    En gros BigT paie bien alors on baisse son froc et on se prostitue. Bravo Vapoteur.net, c’est du joli.

    La vape doit rester libre et indépendante, nous n’avons pas besoins de ces sugar daddy, ils sont vieux et périmés,
    nous sommes jeunes et agiles. Ils ont du fric mais nous avons des idées. Ils déclinent et nous proliférons.

    Pourquoi est-ce important ? C’est politique bien sûr.
    Lisez ceci :
    https://www.planetofthevapes.co.uk/news/vaping-news/2018-10-09_vicious-vape-advocates.html

    Alors rendez-vous au prochain Vapexpo avec une batte de baseball, si les orga ne peuvent pas se débarrasser de ces parasites, nous on le peut

      1. namichel

        Vous pouvez ne pas cautionner le côté provoc, l’incitation à la violence mais si vous ne cautionnez pas le fond, à savoir préconiser un comportement responsable et indépendant, que font les deux petits logo « indépendant » en bas de votre site ? C’est pour faire joli ?
        Comment pouvez-vous raconter le vapexpo, parler de myblu et vype sans mentionner de leur appartenance à BigT ?

        Un salon n’a pas le droit de faire de la ségrégation, M. Patrick Bédué n’a pas de méthode légale pour éviter cela mais en tant que journalistes, vous pouvez orienter les shop à choisir des produits indépendants. Vous pouvez inciter les geeks qui vous lisent à prendre conscience qu’il y a une notion éthique et faire en sorte que la réputation de ces produits soient liés à leur appartenance. Vous pouvez ne pas entretenir l’amalgame entre vape et tabac.

        PS votre captcha est mal réglé.

Laisser une réponse