Top banner
Top banner
VAPEXPO : Retour sur l’édition Lilloise 2018 du salon de l’e-cigarette !
VAPEXPO : Retour sur l’édition Lilloise 2018 du salon de l’e-cigarette !

VAPEXPO : Retour sur l’édition Lilloise 2018 du salon de l’e-cigarette !

C’est encore une édition du Vapexpo qui vient de se terminer à Lille après trois jours de plaisir et de rencontres en tout genre. Evidemment, la rédaction de Vapoteurs.net était sur place pour couvrir l’événement et vous le présenter de l’intérieur. C’est donc avec grand plaisir que nous vous proposons un grand débriefing sur cette première édition du ch’nord qui avait lieu à Lille. Comment était l’organisation ? Y’a t’il eu une grosse fréquentation ? Quelle était l’ambiance de cette édition lilloise ?

 


VAPEXPO LILLE 2018 : UNE PETITE BALLADE PRINTANIERE DANS LE CH’NORD !


Les organisateurs du Vapexpo avaient donc choisi le nord de la France et plus particulièrement la ville de Lille pour accueillir ce dernier salon, mais était ce une bonne idée ? Situé au cœur de la Métropole Lilloise, le Grand Palais de Lille était plutôt accessible par les divers transports en commun (métro, train, avion voiture). Contrairement à la ville de Lyon qui est plutôt « centrale » sur la carte de France, Lille est un choix qui n’a par contre pas simplifié le déplacement pour les personnes habitant dans le sud du pays. 

Si le Grand Palais de Lille s’est présenté comme un choix idéal pour accueillir l’édition de Vapexpo, on regrettera l’absence presque surprenante de restaurants, de bars ou même d’hôtels aux alentours. Les plus curieux pouvaient tout de même partir en ballade au centre ville (15-20 minutes à pied) pour profiter de l’architecture et de ce que la capitale du nord de la France avait à offrir.

Clairement, si le choix de Lille et du Grand Palais était intéressant en terme de superficie et de culture, on regrettera le coté « désertique » des alentours proche du salon. Evidemment, nous tenons à préciser que l’organisation du Vapexpo n’est en rien responsable de ce fait. Cela aura néanmoins permis aux vapoteurs de découvrir Lille et sa population chaleureuse et accueillante. 


RETOUR SUR L’ORGANISATION DU VAPEXPO LILLE 


Comme pour tout les Vapexpo, il a fallu montrer un peu de patience le premier jour avant de pouvoir rentrer et profiter des nombreux stands. La rédaction de Vapoteurs.net et du Vapelier.com est arrivée à la première heure et nous avons du attendre 10 minutes pour entrer dans le salon.

Après une ouverture vers 10h10, le public à enfin pu rentrer, on comptait tout de même entre 300 et 400 personnes prêtes a s’enfoncer dans la brume. La « mauvaise surprise » pour de nombreux vapoteurs a été l’interdiction de vapoter dans le hall principal précédant l’entrée du Vapexpo. Si certains n’ont pas compris pourquoi la sécurité était montée au créneau, nous rappelons que l’accès à ce fameux hall principal était accessible à tous (même aux enfants ou aux non-visiteurs) et qu’en tant que lieu public il était interdit d’utiliser des cigarettes électroniques dans cet espace.

En entrant dans ce fameux hall principal, il était possible de déposer des manteaux ou des affaires dans un vestiaire afin de ne pas succomber à la chaleur d’un salon embrumé. L’accueil du personnel du vestiaire étaient au rendez-vous (peut-être ce fameux accueil chaleureux du ch’nord). Une fois dans le hall dédiée au Vapexpo, nous avons été accueilli par des hôtesses souriantes avec des sacs contenant de la publicité , des petits samples et un guide du salon. 

Concernant le hall, toutes les commodités étaient au rendez vous (Toilettes, poubelles fréquentes..), le Vapexpo proposait un Snack/Bar pour se restaurer qui à été grandement apprécié par les visiteurs même si nous regretterons l’absence de « Food Truck » a l’extérieur du salon. En tant que visiteur, nous avons pu apprécier l’agencement intelligent avec de la place pour circuler et de nombreux stands à visiter. Le plafond du hall qui accueillait le Vapexpo était assez élevé, l’événement était donc moins embrumé qu’a l’accoutumé.

Comme lors des éditions précédentes, il était possible de se faire couper les cheveux ou la barbe dans un stand dédié. Certains stands proposaient également des boissons et des bouteilles d’eau gratuites aux visiteurs. Pour les fans du Vapexpo, il était même possible d’acheter des tee-shirts, des mugs ou encore des casquettes de l’événement !

Bien qu’étant moins vaste que celui de Paris, le Vapexpo Lille était agréable et chose importante, il était possible de circuler et de profiter de chaque stand sans finir écrasé. Le ressenti de ce salon est un peu particulier… En tant que visiteur, nous avons eu l’impression d’être dans un événement chaleureux et convivial loin de la machine de guerre que représente le salon parisien. Les exposants présents semblaient globalement satisfaits de cette édition Lilloise même si certains regrettaient encore que l’ouverture au grand public prenne le pas sur le coté « professionnel ». A priori la critique a été entendue car le prochain Vapexpo parisien comptera deux jours dédiés aux professionnels. 


UN SALON REGIONAL SUR TROIS JOURS… UN CHOIX GAGNANT ?


Cette dernière édition de Vapexpo à Lille avait donc lieu sur trois jours dont deux pour les particuliers. L’organisation de Vapexpo avait donc fait un choix différent par rapport au salon lyonnais en donnant clairement la priorité au grand public. Ce choix a t’il été gagnant ? Les chiffres n’étant pas disponibles à l’heure ou nous écrivons ces lignes, il n’est pas évident de se prononcer mais nous avons remarqué que sur les trois jours, le salon a souvent été clairsemé. 

De la vapeur qui s’installe peu à peu dans le Grand Palais, de la musique (trop forte parfois chez certains exposants), des stands lumineux et décorés, des visiteurs qui partagent leurs passions, on est bien au Vapexpo ! Comme sur chaque édition, l’ouverture a été mouvementé avec plusieurs centaines de personnes attendant pour rentrer. Pourtant, ce premier jour n’a pas non plus été fou et les visiteurs présents ont pu circuler sans trop de problème à travers le salon. Avec l’arrivée de la population belge, des professionnels et de nombreux visiteurs , la journée du dimanche à été brumeuse ! Le signe d’un bon Vapexpo c’est quand on ne voit plus le fond du salon et ce fut le cas le deuxième jour. 

Si les éditions « régionales » sont moins “folles” que les éditions parisiennes, on aura tout de même croisé des personnes déguisés pour l’occasion (l’Ours de chez « Fuu », le nuage de chez Eliquid-France…) , des vapoteurs disposant d’engins hors normes ainsi que des spécialistes du tricks et du power-vaping. Pour la première fois, il n’y avait pas de conférences mais un pôle santé était présent pour répondre aux nombreuses questions des visiteurs.

Comme à chaque édition nous avons pu profiter de l’esthétisme d’une bonne partie des stands du salon même si il n’y avait pas de grandes nouveautés, la plupart des exposants préférant probablement garder des surprises pour l’édition parisienne du mois d’Octobre. Au final, on retiendra le stand de Cloud Vapor avec sa jungle magique, celui de la Mécanique des fluides avec son coté rétro, l’espace de « Sunny Smoker » avec ses nombreux canapés chesterfield et le stand de Puf Puf Custom Mods avec ses créations « Star Wars » qui en ont fait baver plus d’un ! Mais il y’a toujours un stand qui se démarque et cette fois c’est celui de Maousse Lab / Jin & Juice avec ses rangées de e-liquides qui était constamment pris d’assaut.


BEAUCOUP D’E-LIQUIDES MAIS EGALEMENT DU MATERIEL !


C’est toujours la problématique du Vapexpo même si le salon de la cigarette électronique n’est qu’un reflet du marché actuel. Le salon Lillois comptait 70% de e-liquides pour 30% de matériel environ. Coté matériel, nous avons tout de même pu apprécier la présence de nombreux grossistes, de nombreux fabricants chinois (Vaporesso, Geekvape, Innokin, Vaptio…) mais également des moddeurs avec une galerie spécialement dédiée. Mais ne l’oublions pas, l’e-liquide est le nerf de la guerre sur le marché de la vape et comme toujours les fabricants étaient au rendez-vous (Vincent dans les vapes, Alfaliquid, Dlice, V’ape, Twelve Monkeys, Bordo2, Roykin, Origa….).

Mais alors quelles étaient les bonnes surprises de ce Vapexpo ?

Coté e-liquide nous retenons  :

– Les nouveautés de Jin & Juice / Maousse Lab (La Grosse Fraise / Le Jin Custard / Le Grand Jus…)
– Le nouveau e-liquide « Nutamax » par Flavour Power
– Les e-liquides « Origa » par Kumulus Vape
– La gamme « Petit nuage » par Roykin
– Les nouveaux e-liquides « Furiosa Eggz » de chez Vape 47 
– Les nouveaux e-liquides de Vape Institut

Évidemment cette liste n’est pas exhaustive et beaucoup d’autres créations étaient surprenantes comme les nouveaux jus de « Dinner Lady« . Le choix était vaste et beaucoup de nouveaux liquidiers arrivent encore sur le marché !

Coté matériel nous retenons :

– La nouvelle « My Blu » qui était présentée par Von Erl, Fontem Ventures et Le Distiller
– La version « finale » d’Enovap vraiment bluffante !
– Les créations « Star Wars » de Puf Puf Custom Mods
– Les nombreuses créations de la galerie des moddeurs
– Les boxs et tubes de Titanide


NOTRE GALERIE PHOTO SOUVENIR DU VAPEXPO LILLE


 


CONCLUSION SUR CETTE EDITION DE VAPEXPO LILLE 2018


Selon notre rédaction cette édition de Vapexpo Lille était globalement réussie. Grâce a ce choix de localisation, de nombreux vapoteurs du nord de la France et de la Belgique ont pu profiter pour la première fois d’un salon international de la cigarette électronique. L’édition régionale donne souvent des indications sur ce qu’il se passera pour l’édition parisienne et il y’a de quoi être confiant ! Ce Vapexpo Lillois était moins imposant, plus intimiste et chaleureux et ce fut un réel plaisir d’avoir cette expérience Vapexpo dans un format plus « familial ». Il nous reste à savoir ou aura lieu la prochaine édition régionale : Rennes ? Marseille ? Strasbourg ? Bordeaux ? Faites vos jeux !

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef de Vapoteurs.net, le site de référence sur l'actualité de la vape. Engagé dans le monde de la vape depuis 2014, je travaille chaque jour pour que tous les vapoteurs et les fumeurs soient informés.

Laisser une réponse