Top banner
Top banner
Top banner
AFRIQUE DU SUD : Les prix des e-cigarettes pourraient flamber suite à une transaction financière.

AFRIQUE DU SUD : Les prix des e-cigarettes pourraient flamber suite à une transaction financière.

En décembre dernier, le géant British American Tobacco annonçait la future acquisition de Twisp, un fabricant sud-africain de cigarettes électroniques. Récemment la Commission de concurrence à annoncé que si le géant du tabac était autorisé à faire l’acquisition de Twisp cela pourrait faire flamber le prix des e-cigarettes.


DES EFFETS SUR LE PRIX DES CIGARETTES ÉLECTRONIQUES EN AFRIQUE DU SUD


En Afrique du Sud, la Commission de la concurrence estime que le plan de British American Tobacco (BAT) qui consiste à acheter la fabricant de cigarettes électroniques Twisp pourrait conduire à une augmentation des prix des e-cigarettes.

Selon cette commission British American Tobacco est déjà un acteur mondial de l’e-cigarette et pourrait facilement entrer sur le marché sud-africain sans pour autant acheter un concurrent. En Janvier dernier, BAT a pourtant signé un accord afin d’acquérir la société Twisp mais celui ci reste soumis à l’approbation du Tribunal de la concurrence sud-africain.

« Cette fusion est susceptible d’entraîner des effets unilatéraux qui pourraient se traduire à l’avenir par une augmentation des prix des e-cigarettes« , a déclaré la Commission une déclaration ajoutant « Celle ci pourrait également conduire à une réduction de la qualité ou des innovations des e-cigarettes »


LA COMMISSION RECOMMANDE QUE LA TRANSACTION SOIT INTERDITE !


La commission, mandatée pour promouvoir et maintenir la concurrence en Afrique du Sud, a déclaré que BAT occupait une place prépondérante sur le marché de l’e-cigarette au niveau international et pourrait facilement entrer sur le marché sud-africain sans acheter de concurrent.

« British American Tobacco aurait été en mesure de concurrencer efficacement Twisp, le plus important fournisseur de cigarettes électroniques en Afrique du Sud« .

Et la conclusion du rapport est cinglant : « La Commission recommande que la transaction proposée soit interdite. ».

« Nous avons déjà une grande empreinte ailleurs dans le monde. Nous sommes engagés dans la croissance de notre activité de produits de nouvelle génération et il était naturel que nous étendions notre offre en Afrique du Sud avec une gamme de produits connue », a déclaré à l’époque Soraya Benchikh, PDG de BAT Afrique du Sud.

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Passionnée de journalisme, je me suis décidée à rejoindre la rédaction de Vapoteurs.net en 2017 afin de traiter principalement l'actualité vape en Amérique du nord (Canada, Etats-Unis).

Laisser une réponse