AFRIQUE DU SUD : Un panneau sur l’autoroute pour se faire entendre !

AFRIQUE DU SUD : Un panneau sur l’autoroute pour se faire entendre !


L’Association de la e-cigarette en Afrique du sud (EASA) qui représente les importateurs et les fabricants de e-cigarettes, exhorte les fumeurs à passer à la e-cigarette en utilisant des pancartes aux abords des routes.


Ce samedi, l’association a érigé un panneau surplombant l’autoroute N1 à Johannesburg avec la phrase: « E-Cigarettes save lives » (La e-cigarette sauve des vies). La phrase vient à la base d’un article du Dr Derek Yach, un ancien chef de la lutte antitabac de l’Organisation mondiale de la Santé.dans le magazine « Spectator » au Royaume-Uni.

E-cigarettesYach est maintenant à la tête du « Vitality Institute » en Afrique du sud, qui soutient que les e-cigarettes sont « Un moindre préjudice » face au tabac. Pour lui, il est clair que les gens fument pour les effets calmants de la nicotine, mais meurent pourtant du goudron contenu dans les cigarettes.

Il propose que le passage à l’e-cigarette soit encouragé, car elles permettent à la fois d’avoir les effets et avantages de la nicotine sans les inconvénients. Son point de vue a été approuvé par le « British Royal College of Physicians« . Récemment un rapport mondial d’étude des maladies montre que le cancer du poumon a, l’année dernière, été la principale cause de décès parmi tous les cancers. Pour changer cela, Yach a déclaré au Times, « Nous avons besoin de mettre l’accent sur l’abandon du tabac en proposant l’utilisation de produits à risque réduit, telles que les e-cigarettes« . En ajoutant que « L’utilisation de la nicotine ne cause pas le cancer du poumon, mais actuellement la perception du public et des médecins suggère qu’elle pourrait le provoquer »

L’OMS subi actuellement des pressions par les experts de la santé afin que les cigarettes électroniques soient réglementées, Le ministre de la Santé Sud-africain, Aaron Motsoaledi souhaite une réglementation plus stricte 1228658_1015382de leur vente et utilisation. En réponse, Yach a déclaré au Times que si la campagne contre les e-cigarettes était une réussite, les fumeurs seraient abandonnés et auraient « 50% de probabilité de mourir du tabac« .

Pour les voix qui s’élèvent contre la e-cigarette, autoriser la « vape » reviendrait à « normaliser l’acte de fumer » après l’interdiction de fumer à l’intérieur et l’interdiction de publicité qui avait dénigré la pratique. Le Conseil national contre le tabagisme d’Afrique du Sud craint pour sa part que les « saveurs fun » proposées pour les e-cigarettes encouragent les adolescents à commencer la vape et les rendent accrocs à la nicotine. Mais à cela, Yach rétorque « qu’il n’y a pas plus de risques qu’avec les gommes à la nicotine… »

Source : timeslive.co.za (Traduction par Vapoteurs.net)

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Directeur général du Vapelier OLF mais également rédacteur pour Vapoteurs.net, c'est avec plaisir que je sors ma plume pour partager avec vous l'actualité de la vape.

Laisser une réponse