Top banner
Top banner
Top banner
DROIT : La Commission Européenne met son nez dans les contrats entre la Formule 1 et Big Tobacco.

DROIT : La Commission Européenne met son nez dans les contrats entre la Formule 1 et Big Tobacco.

Après une enquête récemment lancée par les autorités australiennes, la Commission Européenne se décide à examiner les récentes associations entre les écuries de formule 1 et les compagnies de tabac. Les campagnes « Mission Winnow » et « A Better Tomorrow » sont clairement visées. 


DES ASSOCIATIONS QUI NECESSITENT UN EXAMEN APPROFONDI !


Mission Winnow et A Better Tomorrow sont-elles des campagnes légales ? Voilà la question à laquelle la Commission Européenne va se pencher dans les prochaines semaines. Derrière les initiatives de Philip Morris et British American Tobacco, le spectre d’une publicité déguisée pour le tabac se fait apercevoir.

Si Philip Morris a communiqué au sujet de Mission Winnow, visant à innover grâce à la science, expliquant que « cette campagne n’est pas différente et respecte toutes les lois applicables, y compris celles concernant la publicité et la promotion des produits du tabac. La campagne n’annonce ni ne fait la promotion de produits de marque », British American Tobacco n’a pas encore communiqué à ce sujet, fondant son initiative sur « sur la technologie de pointe et l’innovation ».

Le directive 2003/33/CE règlemente la publicité du tabac dans les pays membres de l’Union Européenne. Cette directive s’est étendue en 2014 aux cigarettes électriques et autres produits à risque réduit. « Récemment, la Commission a été informée de ces initiatives récentes [Mission Winnow & A Better Tomorrow] de l’industrie du tabac. Ils nécessiteront un examen plus approfondi », explique un porte-parole de l’Union Européenne à FormulaSpy.

Après avoir quitté la F1 par la petite porte fin 2006, la tabac semble revenir en force. Philip Morris est la seule compagnie de tabac qui est resté en F1, avec la Scuderia Ferrari. Le départ des cigarettiers n’a pas eu d’incidences majeures sur les budgets des équipes. Le retour pourrait donner un coup de pouce aux équipes cherchant désespérément des partenaires. Le cas McLaren, sans sponsor-titre depuis 2013, a réussi à trouver un partenaire qui a fait les belles heures de BAR puis Honda.

Si la Commission Européenne donne un avis favorable aux initiatives de Philip Morris et BAT, cela pourrait faire réfléchir les différentes compagnies de tabac et favoriser leur retour au sein des équipes F1.

SourceFranceracing.fr

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Passionnée de journalisme, je me suis décidée à rejoindre la rédaction de Vapoteurs.net en 2017 afin de traiter principalement l'actualité vape en Amérique du nord (Canada, Etats-Unis).

Laisser une réponse