Top banner
Top banner
ROYAUME-UNI  : Un sondage annonce que 25% des lycéens ont déjà utilisé l’e-cigarette !

ROYAUME-UNI : Un sondage annonce que 25% des lycéens ont déjà utilisé l’e-cigarette !

Selon une enquête du National Health Service (NHS) publiée il y’a quelques jours, l’utilisation de l’e-cigarette chez les écoliers en Grande-Bretagne est restée stable au cours des deux dernières années, un quart des étudiants ayant déjà utilisé les appareils.


UNE PROPORTION DE VAPOTEURS STABLE CHEZ LES JEUNES AU ROYAUME-UNI


L’e-cigarette reste plus populaire que les cigarettes traditionnelles au Royaume-Uni : 16% des 13 000 étudiants interrogés en 2018 ont déclaré avoir déjà essayé de fumer.

L’enquête, qui a évalué les habitudes des enfants âgés de 11 à 15 ans, indique que la popularité du vapotage reste stable. L’enquête précédente de 2016 affichait le même chiffre, soit 25%, contre 22% en 2014, lorsque les questions relatives aux cigarettes électroniques avaient été incluses pour la première fois dans l’enquête.

« Cela rassure sur le fait que nos réglementations fonctionnent et que les vapoteurs ne sont pas devenus le phénomène  » super cool « des jeunes anglais mais que l’on dit que ce serait aux États-Unis« , a écrit Deborah Arnott, directrice générale d’Action on Smoking and Health ( ASH), dans un communiqué.

Interrogés sur les attitudes à l’égard des cigarettes électroniques, plus du tiers des personnes interrogées ont déclaré qu’elles pouvaient accepter que les personnes de leur âge essayent une cigarette électronique pour «voir à quoi cela ressemble». La consommation de cigarettes ordinaires est en baisse, en baisse de 3 points de pourcentage par rapport à 2016.

Dans une autre mise à jour publiée lundi par Public Health England, l’organisme de santé a maintenu sa position selon laquelle les cigarettes électroniques sont nettement moins nocives que le tabagisme.

«En résumé, les meilleures estimations montrent que les cigarettes électroniques sont 95% moins nocives pour la santé que les cigarettes normales», écrit le corps.

L’enquête menée par le NHS a montré que l’expérimentation de drogues illicites et d’alcool reste relativement stable chez les enfants d’âge scolaire.

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Passionnée de journalisme, je me suis décidée à rejoindre la rédaction de Vapoteurs.net en 2017 afin de traiter principalement l'actualité vape en Amérique du nord (Canada, Etats-Unis).

Laisser une réponse