Top banner
Top banner
Top banner
SANTÉ : L’OMS présente l’e-cigarette comme étant « incontestablement nocive » !

SANTÉ : L’OMS présente l’e-cigarette comme étant « incontestablement nocive » !

—> EN COMPLÉMENTL’e-cigarette « incontestablement nocive » ? Les défenseurs du vapotage contre-attaquent !
—> EN COMPLÉMENT : Nocivité de l’e-cigarette, une comparaison entre « pistolet à bouchon et un canon de marine »

Que l’Organisation mondiale de la santé ne soit pas dans l’optique de défendre l’e-cigarette n’est pas vraiment une surprise, mais un rapport présenté vendredi 26 juillet à Rio de Janeiro (Brésil) est allé encore plus loin ! Dans celui ci, l’OMS déconseille clairement ces dispositifs à ceux qui veulent arrêter de fumer et déclare que les e-cigarettes sont « incontestablement nocives« . Une affirmation qui fait bondir les défenseurs de la vape !


L’E-CIGARETTE « PRÉSENTE DES RISQUES POUR LA SANTÉ » SELON L’OMS


Les e-cigarettes sont « incontestablement nocives« , selon un rapport présenté vendredi 26 juillet à Rio de Janeiro (Brésil) par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui déconseille ces dispositifs à ceux qui veulent arrêter de fumer. Bien que ces dispositifs exposent l’utilisateur à moins de substances toxiques que les cigarettes combustibles, elles présentent aussi des « risques pour la santé« , assure le rapport de l’OMS. 

« Il n’y a pas assez de preuves que les e-cigarettes soient efficaces pour arrêter de fumer » – OMS

Au sein de ce rapport, l’OMS dévoile six stratégies pour décourager l’usage du tabac : Le contrôle de la consommation de ces produits et politiques de prévention, la protection du public contre la fumée, les aides pour arrêter de fumer, les mises en garde contre les dangers du tabac, le fait de faire respecter des interdictions de publicités, promotion ou sponsorisation, et pour finir l’augmentation des taxes.

« Bien que le niveau de risque associé aux ENDS (système électroniques d’administration de nicotine) n’a pas été mesuré de manière concluante, les ENDS sont incontestablement nocifs et devront donc être régulés« , indique l’OMS. Elle souligne également qu’il n’y a pas assez de preuves que les e-cigarettes soient efficaces pour arrêter de fumer.  

« Dans la plupart des pays où elle sont disponibles, les vapoteurs continuent en général de fumer des cigarettes combustibles en même temps, ce qui présente très peu, voire aucun impact positif » sur la réduction des risques sanitaires, selon le rapport présenté au Museu do Amanha

L’Organisation Mondiale de la Santé met aussi en garde contre la « menace actuelle et réelle » que représente la désinformation véhiculée par l’industrie du tabac sur les vapoteuses.

Les nombreux défenseurs du vapotage à travers le monde apprécieront le travail effectué par l’OMS. En plus des nombreuses études menées depuis des années maintenant, le Public Health England (Santé publique Anglaise) appréciera également de voir que ses constatations qui date de 2014 (« l’e-cigarette au moins 95% moins nocive que le tabagisme« ) et la mise à jour de son rapport datant de fin 2018 sont remis en cause par un organisme aussi influent que l’OMS.

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Passionnée de journalisme, je me suis décidée à rejoindre la rédaction de Vapoteurs.net en 2017 afin de traiter principalement l'actualité vape en Amérique du nord (Canada, Etats-Unis).

1 Commentaire

  1. Pingback : SANTÉ : L'e-cigarette "incontestablement nocive" ? Les défenseurs du vapotage contre-attaquent !

Laisser une réponse