Top banner
Top banner
SOCIÉTÉ : Militantisme pro-vape et complotisme, peut-on établir un lien ?

SOCIÉTÉ : Militantisme pro-vape et complotisme, peut-on établir un lien ?

Depuis quelques jours, le terme « complotisme » revient en boucle sur la plupart des grands médias mainstream. Avec la parution du documentaire « Hold-Up » produit par Pierre Barnérias, c’est un véritable débat de société qui s’est installé concernant la Covid-19. Mais qu’est ce que le complotisme ? N’y a t’il pas comme un air de déjà vu pour les militants pro-vape ? Aujourd’hui, notre rédaction pose la question et lance le débat !


LA VAPE VICTIME DE LA FAMEUSE « THÉORIE DU COMPLOT » ?


Si d’emblée la question parait farfelue, les liens paraissent pourtant évident après avoir visionné le documentaire controverse « Hold-Up » de Pierre Barnérias. En effet, avec certains rapprochements, si l’on considère les affirmations de ce documentaire comme  » complotistes « , il est donc possible de dire que les militants pro-vape sont également bercés par la théorie du complot. Mais pourquoi ?

Tout d’abord, il semble important de définir ce terme si péjoratif. Alors qu’est ce que le complotisme ? Dans le dictionnaire, la définition est très ambiguë  : c’est une  » manière d’interpréter tendancieusement les événements propre aux complotistes.« . Pourtant rien n’est simple, Comment le définir rigoureusement, ce complotisme ? Comment le cerner avec précision ? Par exemple le complotisme, est-ce le simple fait de se poser des questions sur les versions officielles ? Pour certains experts, il semble que ce ne soit pas le cas ! Tout est question de  » vérité « , mais qui peut prétendre avoir une vérité absolue ? Difficile semble t’il de savoir qui complote et qui dit la vérité.

Alors pourquoi ce sujet peut-il se rapporter à la vape ? La fameuse e-cigarette est-elle victime d’une théorie du complot ? Dérange t’elle vraiment à tel point que certaines élites voudraient la faire disparaitre ? Pour le coup, les militants pro-vape ne sont-ils que des complotistes prêts à tout pour mettre en avant l’e-cigarette ?


DES RAPPROCHEMENTS DE SANTÉ PUBLIQUE ?


Plusieurs rapprochements peuvent être fait entre les théories  » complotistes « concernant la Covid-19 présentées dans le documentaire « Hold-Up » et la défense de l’e-cigarette par les militants pro-vape :

L’AFFAIRE « THE LANCET »

En 2015, dans le Lancet, un célèbre journal médical l’éditorial s’attaque à la vape et remet en cause son innocuité :  » Le travail des auteurs est méthodologiquement faible, et il est d’autant plus périlleux par les conflits d’intérêt environnants déclaré par leurs financements, cela soulève de sérieuses questions non seulement sur les conclusions du rapport Public Health England, mais aussi sur la qualité du processus d’examen. « . Aujourd’hui encore, le doute scientifique concernant la vape subsiste et c’est en partie à cause de cette publication.

Le 22 mai 2020, une étude publiée dans le Lancet concluait que l’hydroxychloroquine n’était pas bénéfique aux malades du Covid-19 hospitalisés et pouvait même être néfaste. Suite à cette publication, la France s’est lancé dans une abrogation de la dérogation qui permettait l’utilisation de cette molécule contre le nouveau coronavirus SARS-CoV-2 et de la suspension d’essais cliniques destinés à tester son efficacité.

Que ce soit sur l’hydroxychloroquine ou sur la vape, le célèbre journal médical a montré ses limites. Mais peut-on parler de complot ?

LA TOUTE PUISSANCE DE BIG PHARMA / BIG TOBACCO

 » Qui veut la peau de la cigarette électronique ? « , c’est de cette façon que l’on pourrait traduire le malaise mis en avant par les militants pro-vape depuis des années. Mais ceux qui défendent le vapotage depuis des années sont-ils des adorateurs de la théorie du complot pour autant ? Il parait pourtant difficile de cacher les intérêts de Big Pharma ou encore Big Tobacco dans la maladie « tabagisme » et son vaccin. En effet, on peut estimer que l’industrie du tabac gagne plus d’un milliard d’euros par mois en Europe grâce à ses ventes. Concernant l’industrie pharmaceutique, elle génère (pour les 10 plus gros laboratoires) plus de 489 milliards de dollars de chiffre d’affaire en 2020. Il est donc difficile de croire que ces deux entités soient prêtes à se coucher devant l’arrivée d’une nouvelle solution miracle : la vape .

L’affaire récente du Remdesivir dans la pandémie de Covid-19 pose de la même façon question de la toute puissance de Big Pharma. Au niveau efficacité vaut-il mieux utiliser du Remdesivir ou de l’hydroxychloroquine pour lutter contre l’infection à coronavirus ? Faut-il proposer des patchs, des gommes et des sprays contenant de la nicotine ou une e-cigarette ? Tant au niveau économique qu’au niveau de l’efficacité la question se pose.

Dans un cas comme dans l’autre peut-on dire que l’on défend la « théorie du complot », le débat est la !

LA LIBERTÉ D’EXPRESSION ET LE COMPLOTISME

La question se pose également quant à la liberté d’expression. Est-on un « complotiste » lorsqu’on présente des faits différents aux médias mainstream ou des études différentes que celles proposés par les grandes universités mondiales ? Concernant la vape et malgré de nombreuses preuves d’efficacité et d’innocuité, il reste interdit d’en faire la promotion ou de l’utiliser dans beaucoup d’endroits en France. Pourtant, il n’est pas interdit de critiquer, de dénoncer ou encore d’attaquer l’e-cigarette sans forcément plus de preuves. Aujourd’hui il est possible de faire la promotion des produits de l’industrie pharmaceutique (à la télévision, sur les réseaux sociaux, dans la rue) mais il reste interdit de promouvoir pour la vape, difficile donc de croire qu’il y’a une certaine équité et que ceux appelés les « élites » (dans le documentaire « Hold-Up ») n’ont pas le contrôle d’une certaine « pensée collective ».

Concernant la Covid-19, il est possible de parler de vaccins, d’études mettant en avant les intérêts de l’industrie pharmaceutique mais il semble impossible de contredire ou de critiquer le moindre fait, la moindre étude sans être qualifié de « complotiste ». Pourtant si la Covid-19 tue, le tabagisme tue également depuis des dizaines d’années plus de 73 000 personnes par an. Voit-on aujourd’hui un changement dans le débat de santé publique pour autant ?

La vape est-elle victime de la théorie du complot ? Si le fait de contredire, de critiquer des études, d’établir des faits pour la santé publique et de défendre une alternative sont des preuves de complotisme, il parait clair que les militants pro-vape font partie intégrante de ce mouvement « complotiste ». Comment dire qui est complotiste et qui ne l’est pas ? Le « camp » qui a la plus grande résonance médiatique et la meilleure situation économique possède t’il la « vérité absolue » ? Comme dirait certains spécialistes du paranormal et du complotisme : « La vérité est (peut-être) ailleurs« .

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Ayant une formation de spécialiste en communication, je m'occupe d'une part des réseaux sociaux du Vapelier OLF mais je suis également rédacteur pour Vapoteurs.net .