Top banner
Top banner
Top banner
ÉTATS-UNIS : A San Francisco, on autorise la défonce mais on interdit l’arrêt du tabac !

ÉTATS-UNIS : A San Francisco, on autorise la défonce mais on interdit l’arrêt du tabac !

Triste nouvelle que nous avons déjà traitée avec vous il y’a quelques jours. La ville de San Francisco aux États-Unis semble maintenant sur de son choix tristement historique d’interdire l’e-cigarette. Si il deviendra difficile d’arrêter de fumer avec le vapotage en 2020, il sera toujours possible de se « défoncer » car l’usage du cannabis à titre récréatif est légal dans l’État de Californie pour les plus de 21 ans depuis le 1er janvier 2018…


UN VOTE A L’UNANIMITÉ POUR EN FINIR AVEC L’E-CIGARETTE !


San Francisco est devenue mardi la première grande ville américaine à interdire sur son territoire la vente d’e-cigarettes, par un vote à l’unanimité de son conseil municipal. L’ordonnance met en avant la nécessité d’agir face à la « hausse impressionnante » du vapotage chez les jeunes qui aurait des « conséquences significatives sur la santé publique ».

Le texte adopté par les élus précise que pour être vendue à San Francisco dans une boutique ou via Internet une e-cigarette doit au préalable avoir reçu le feu vert de la FDA, l’agence sanitaire fédérale, or cette dernière n’en a approuvé aucune jusqu’à présent. La maire démocrate de la très libérale ville californienne, London Breed, a d’ores et déjà fait savoir qu’elle ratifierait l’ordonnance sous dix jours.

Les autorités sanitaires critiquent notamment le leader du secteur pour le marché américain, Juul , accusé de laxisme face aux jeunes avec ses parfums exotiques (mangue, concombre, menthol), sa forme qui ressemble à une clé USB et son pourcentage élevé de nicotine (5 %). La start-up, dans laquelle Altria, le fabricant de Marlboro, a massivement investi fin 2018, a son siège à San Francisco. Ses ventes ont été multipliées par huit en 2018. Juul, qui est valorisé à 38 milliards de dollars, possède 68 % du marché américain des e-cigarettes. Son chiffre d’affaires devrait passer de 1,2 milliard à plus de 3 milliards de dollars cette année.


NON AU VAPOTAGE, OUI A LA DÉFONCE AU CANNABIS


Le texte adopté par San Francisco pour contrer l’e-cigarette s’inquiète explicitement de l’exposition à la nicotine durant l’adolescence qui « peut endommager un cerveau en développement » et « aussi augmenter le risque d’une future dépendance à d’autres drogues ». Si le vapotage et l’arrêt du tabac seront sanctionnés par cette décision, l’usage du cannabis à titre récréatif est pour sa part légal dans l’Etat de Californie pour les plus de 21 ans depuis le 1er janvier 2018.

Source : 20minutes.fr/

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Passionnée de journalisme, je me suis décidée à rejoindre la rédaction de Vapoteurs.net en 2017 afin de traiter principalement l'actualité vape en Amérique du nord (Canada, Etats-Unis).

Laisser une réponse