Top banner
MALAISIE : Selon un rapport, il reste des efforts à faire pour éradiquer le tabagisme.

MALAISIE : Selon un rapport, il reste des efforts à faire pour éradiquer le tabagisme.

Alors que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) appelle les pays à accélérer les efforts de lutte antitabac, la Malaisie présente une enquête sur le tabagisme et le vapotage chez les adolescents du pays. Selon ce rapport, il est nécessaire de redoubler les efforts pour éradiquer le tabagisme.


TOUT LES ORGANISMES GOUVERNEMENTAUX DOIVENT S’IMPLIQUER POUR UN MÊME OBJECTIF


L’Enquête sur le tabagisme et le vapotage chez les adolescents malaisiens (TECMA) de 2016, publiée le 21 février par l’Institut de santé publique (IKU), montre qu’il encore urgent et nécessaire que tous les organismes gouvernementaux se concertent afin de s’impliquer davantage sur la sujet du tabagisme et du vapotage chez les jeunes.

Pour cela, le gouvernement devrait déjà faire en sorte que tous les locaux du gouvernement soient exempts de fumée. Il n’y a aucune raison qu’un fonctionnaire consomme du tabac pendant ses heures de travail alors que la réglementation l’interdit depuis 2004.

Comme le recommande le rapport TECMA: « Il est impératif que le discours « sans fumée » envers les jeunes malaisiens soit poursuivi et renforcé. Les programmes scolaires, communautaires et nationaux doivent renforcer le message selon lequel le tabagisme est nocif, il est important que les jeunes malaisiens comprennent qu’ils doivent éviter de commencer à fumer. »

Mais de simples discours ne suffiront pas à atteindre les objectifs visés si certaines politiques et pratiques continuent à permettre des pratiques contraires à la réglementation. Il s’agit notamment de la vente de produits du tabac à proximité des écoles, de la consommation de tabac en public, de la promotion visible sur les produits du tabac dans les boutiques.

Nous devons comprendre que pour empêcher les enfants de fumer, il faut dénormaliser le tabagisme. Pour cela, il ne devrait pas être possible de fumer devant les enfants car tous les fumeurs doivent être responsables et doivent respecter cette nécessité de protéger les enfants.

Cela s’applique non seulement à la consommation, mais également au tabagisme passif. L’affichage du tabagisme influence les enfants et peut les pousser à prendre de mauvaises habitudes. La Commission nationale du kénaf et du tabac procède actuellement à des consultations en vue de mettre en œuvre une nouvelle réglementation à propos de l’octroi de licences du tabac et des produits du tabac de 2011.

Pour obtenir une licence, il faudra que le commerce concerné ne soit pas à proximité d’établissements d’enseignement, aucune zone non fumeurs ne devrait être autorisé à vendre des produits du tabac. La fin du tabagisme en Malaisie ne pourra être atteint qu’en réduisant la nouvelle clientèle de l’industrie du tabac en protégeant les enfants contre ce fléau.

Source : Thestar.com.my/

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef de Vapoteurs.net, le site de référence sur l'actualité de la vape. Engagé dans le monde de la vape depuis 2014, je travaille chaque jour pour que tous les vapoteurs et les fumeurs soient informés.